Mandats publics et privés

Vous cherchez quelque chose de précis ?

Mandats publics et privés : l'art de flirter avec le conflit d'intérêts

Cité dans la polémique autour des mandats rémunérés à la tête de l'ASBL Centre d'informatique du Hainaut (CIH), le conseiller provincial (vice-président du CIH) Bernard Liébin apparaît dans plusieurs conseils d’administration publics et privés, dont les interconnexions permettent de suspecter un conflit d'intérêts ou, en tout cas, un risque évident de conflit d'intérêts.

Vice-président de l'ASBL Centre informatique du Hainaut (mandat dérivé de son mandat de conseiller provincial, pour lequel il a été rémunéré 18 000 euros brut par an jusqu'en 2015, puis 13 500 euros brut par an jusqu'au 1er février dernier : l'ASBL provinciale n'était pas censée rémunérer ses administrateurs), Bernard Liébin (MR) est également :

  • conseiller communal de La Louvière ;
     
  • membre du comité de direction de la SOWALFIN (Société Wallonne de Financement et de Garantie des Petites et Moyennes Entreprises), société anonyme d'intérêt public mise en place par le gouvernement wallon en 2002 (il intervient notamment au sein du comité de crédit, l'organe interne qui valide les décisions de financement) ;
     
  • vice-président d'IDEA (Intercommunale de développement économique et d'aménagement du cœur du Hainaut) ;
     
  • administrateur de la Mutualité libérale Hainaut-Namur ;
     
  • administrateur de l'ASBL Entraide (vice-préside

Articles les plus lus