RGPD : récolter des données à l’oral, c’est possible ?

Votre ASBL récolte des données à l'oral dans le cadre de ses activités (écoute téléphonique, accompagnement des personnes...) ? Des règles spécifiques s'appliquent à vous !

Comment respecter le RGPD dans le cas d'une récolte des données à l'oral ? Le Règlement n’interdit à aucun moment le traitement de données par voie orale. Il est donc tout à fait possible de collecter des données lors d’un entretien en face à face ou encore par téléphone. 

Globalement, le mode de collecte des données n’influence pas les obligations auxquelles sont soumis les responsables du traitement :

  • obligation d’information (comprenant l’explication des droits des personnes concernées)
  • obligation de baser le traitement sur une base légale reprise à l’article 6 du règlement.

Une condition supplémentaire

Concernant l’obligation d’information, l’article 12 du Règlement prévoit une condition supplémentaire en cas de collecte orale : « les informations peuvent être fournies oralement, à condition que l'identité de la personne concernée soit démontrée par d'autres moyens

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.