Les régimes de premier emploi : qu'en est-il pour le non marchand ?

Mieux connus sous le nom de plan Rosetta, les régimes de premier emploi permettent entre autres aux entreprises du secteur non marchand, notamment celles qui ont l'obligation d'engager un quota minimal de jeunes travailleurs, de bénéficier de réductions de cotisations sociales. Votre ASBL peut-elle y prétendre ?

Les régimes de premier emploi visent à favoriser une entrée rapide sur le marché du travail des jeunes travailleurs en leur facilitant l'accès à un emploi, un emploi combiné avec une formation ou encore à un apprentissage, auprès d'un employeur privé ou public.

Réduction de cotisations sociales

Un employeur (voir la liste des employeurs éligibles plus bas) engageant un jeune travailleur dans le cadre d'une convention de premier emploi (CPE) peut bénéficier d'une réduction de cotisations sociales groupe-cible jeunes travailleurs (de 400 à 1500 euros par trimestre) sous certaines conditions, notamment si le jeune est peu qualifié (pas titulaire d'un diplôme ou d'un certificat de l'enseignement secondaire supérieur).

Cette condition doit être attestée par une carte de travail Start

La réduction est octroyée durant toute la durée de la CPE.

En complément, grâce à l'aide Acti

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.