Stockage et partage des données

Vous cherchez quelque chose de précis ?

Stocker des données en ligne : que dit le RGPD ?

Curseur de souris sur une icône Security

Comme bon nombre d'entreprises, les ASBL utilisent des services de stockage en ligne (clouds) pour sauvegarder et partager leurs fichiers et documents. En quoi le RGPD va-t-il faire évoluer la pratique ?

Aujourd'hui, on ne compte plus les sociétés, associations et indépendants qui utilisent des espaces tiers sur le web, en complément d'autres appareils (disques dur portable, clés USB...), pour stocker et partager leurs documents et fichiers contenant, dans certains cas, des données personnelles (bases de données, documents RH, etc.).

Ces services de cloud computing sont généralement disponibles en version gratuite ou payante, offrant plus ou moins de fonctionnalités selon la formule d'abonnement (volume de stockage, restauration ou récupération de fichiers, assistance, etc.). 

Parmi les plus connus, on retrouve Google Drive, Dropbox, Microsoft One Drive, Hubic, iCloud.

Le stockage et le partage de données sur un cloud relèvent de la sous-traitance

En tant que sous-traitants des ASBL (et autres) qui font appel à leurs services, ces fournisseurs n'échappent pas à la nouvelle réglementation européenne en matière de protection d

Articles les plus lus