MARKETING 12 septembre 2022

Les ASBL doivent-elles se préparer au déclin de Facebook ?

Le réseau social Facebook n’a plus le vent en poupe. Les jeunes le désertent au profit de Tik Tok et les publicités sont de moins en moins efficaces. Les ASBL doivent-elles déjà se préparer à l’après-Facebook ? MonASBL.be en a parlé avec Nicolas Hubin, cofondateur de l'agence Digitale Solidaire.

Si Facebook reste toujours le réseau social le plus populaire au monde, il attire de moins en moins les jeunes. Selon une étude publiée début août 2022, 32% des adolescents américains sont aujourd’hui sur Facebook, contre 71% en 2015. La tendance n’est pas nouvelle et s’observe même en Europe. Début 2021, une enquête menée en France faisait état d’une évolution encore plus frappante : en 2017, 93% des jeunes étaient sur Facebook contre 54% en 2020.

La fuite des jeunes de ce réseau social et son évolution plus globale peuvent avoir un impact auprès des ASBL qui ont toujours tendance à le privilégier. Pour en savoir plus, MonASBL.be s’est entretenu avec Nicolas Hubin, cofondateur de l'Agence Digitale Solidaire.

"La publicité payante coûte plus cher et les résultats sont moins bons qu’avant"

MonASBL.be : Comment Facebook est-il en train d’évoluer ?

Nicolas Hubin : Sur Facebook,

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.