Quelle forme juridique pour mon projet associatif ?

Vous désirez mettre en place un projet associatif, sans savoir dans quelle forme juridique : ASBL, AISBL, association de fait, fondation ou coopérative à finalité sociale, vous avez le choix !

Ce tour d’horizon vous permettra de voir plus clair entre les différentes possibilités qui s’offrent à vous ainsi que d’identifier leurs principaux avantages et inconvénients respectifs.

L’ASBL

Un minimum de deux personnes physiques ou morales doivent se réunir dans le but de réaliser un objectif non lucratif. Aucun capital minimum n’est requis.

Contrairement à la société commerciale, l’ASBL ne peut distribuer de bénéfices à ses membres. L’ASBL est soumise à une série d’obligations tant lors de sa création que lors de son fonctionnement.

L’ASBL dispose de la personnalité juridique. Ceci signifie que ses activités sont réalisées à l’initiative de la personne morale, et non de ses membres. Cela entraîne plusieurs conséquences :

  • responsabilité :
    • les membres de l’ASBL n’encourent, en principe, aucune responsabilité ;
    • au-delà, les membres fondateurs de l’ASBL sont s

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.