Financement

Vous cherchez quelque chose de précis ?

ASBL Samusocial : les limites du contrat de gestion

Défendu par les ministres bruxellois de l'Aide aux personnes devant la commission parlementaire, le contrat de gestion, conclu entre la Cocom et le Samusocial en mars 2016, n'a visiblement pas permis de mettre au jour et d'enrayer le système abusif mis en place par la direction de l'ASBL.

À côté des dons privés et de l'aide en nature de la régie des bâtiments, du CPAS bruxellois et de partenaires privés (mise à disposition de personnel, de véhicules, de vélos, dons de matériel de cuisine, trousses d'hygiène, oreillers, essuies, etc.), le Samusocial est financé à 98% par le secteur public.

Principal pouvoir subsidiant en la matière (plus de 3 millions d'euros), la Commission communautaire commune (Cocom, chargée de l'Aide aux personnes en Région bruxelloise) a conclu en mars 2016 (non sans mal) un contrat de gestion de trois ans avec l'ASBL (2016-2019), prévoyant entre autres :

  • un encadrement strict des moyens budgétaires alloués ;
     
  • la nomination de deux commissaires représentant les ministres de l’Aide aux personnes, devant siéger au sein du CA du Samusocial ;
     
  • la désignation de deux invités permanents pour représenter respectivement le ministre du budget et le ministre président de la Région de Bruxel