FINANCEMENT 2 octobre 2019

« Les ASBL provinciales coûteraient trop cher aux communes ! »

Serge Hustache, président du Collège provincial du Hainaut, s’inquiète du futur financement des zones de secours. Celui-ci deviendrait, selon la déclaration de politique du gouvernement wallon (DPR), à charge des provinces et non des communes. Quitte à grignoter l’argent destiné aux ASBL de la province hainuyère ?

La somme demandée est considérable. Selon la DPR, il faudrait piocher entre 80 et 100 millions d’euros dans les poches de la province du Hainaut pour financer les zones de secours. Un projet qui représente, selon le président de cette première Serge Hustache, 1/6e du budget de la Province, dont 200 millions sont dédiés à l’enseignement. L’objectif est notamment de "soulager le poids financier qui pèse sur les communes", indique-t-il.

Serge Hustache juge cette somme extrêmement considérable. "On estime que quand on retire nos autres transferts obligatoires, il ne nous reste que 60 millions d’euros. On va voir quels moyens complémentaires nous pourrons espérer à la suite de réunions sur le sujet. Un élément doit à tout prix interpeler les communes et la Région wallonne : notre responsabilité en tant qu’employeur. Notre personnel ne doit pas être impacté par ce refinancement."

"Ce son

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.