Financement

Vous cherchez quelque chose de précis ?

Une AISBL belge, financée par l'Azerbaïdjan, légitime ses élections

Bakou

Selon des révélations de L'Echo et De Tijd, une AISBL, créée par deux politiciens belges et financée en partie par des fonds azéris, aurait indirectement servi de caution au régime en place en Azerbaïdjan pour légitimer plusieurs échéances électorales depuis 2010.

Dans le cadre d'une enquête internationale sur des flux financiers suspects en provenance d'Azerbaïdjan, 20 entreprises belges ont été identifiées parmi les bénéficiaires directes ou indirectes de ces fonds. Parmi celles-ci, on retrouve l'AISBL European Academy for Elections Observation, créée en 2010 par deux politiciens belges, Alain Destexhe (MR) et Stef Goris (ancien député Open VLD).

Pendant sept ans, l'AISBL, dont le siège social est renseigné à l'adresse du domicile de ce dernier à Tirlemont, a produit des conclusions démontrant la régularité du processus électoral du pays (L'Echo cite notamment les élections parlementaires de 2010, les élections présidentielles de 2013 ou le référendum sur la constitution en 2016), pourtant largement critiqué par l’OSCE. Le régime azéri les a donc utilisées pour légitimer ses élections.

L'objectivité et la neutralité de l'AISBL sont cependant mises à mal, dès lors que l'on suspecte que ses