RESSOURCES HUMAINES 21 novembre 2018

Réforme APE : une perte d’emplois sous-estimée ?

Le texte sur la réforme des aides à l’emploi en Wallonie devait être voté mi-novembre mais a finalement été repoussée à la fin du mois. Le temps pour l’opposition d’alerter – une nouvelle fois – sur les conséquences jugées inévitables sur l’emploi.

 

 


Pierre-Yves Jeholet, ministre wallon de l’Emploi et de l’Économie, présentait en octobre dernier une nouvelle version du texte de réforme des Aides à l’emploi (APE) en Wallonie. Le vote au parlement wallon, prévu pour mi-novembre, a finalement été repoussé de deux semaines.
 
Si la présentation d’un nouveau calcul des subventions pendant la période transitoire semblait avoir rassuré le secteur, l’accalmie n’a été que de courte durée. Dans une interview accordée à SudPresse, le patron de la FGTB wallonne estime que le ministre a « sous-estimé les coefficients ». Résultat : les emplois de 3.500 travailleurs seraient menacés d’ici 2021.

Des chiffres erronés ?

Pour expliquer ce chiffre, Thierry Bodson évoque des chiffres erronés présentés par le ministre.
Tout d’abord, « il se base sur une évolution de la valeur du point qui sera 0,7 % inférieure à ce qu’on a connu les années préc

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.