DROIT 8 juillet 2019

Fatima Ahallouch (PS) : « Le CSA risque de décourager ceux qui souhaitent s’investir dans les ASBL »

C’est un nouveau visage au Parlement wallon. Fatima Ahallouch, conseillère communale de Mouscron de 37 ans et députée, se passionne pour la politique depuis ses 20 ans. L’enseignante liste ses priorités pour les associations.

Ses premières préoccupations sont de soutenir la mise en place de la charte associative et de ses principes afin de développer « des relations saines et constructives entre les pouvoirs publics et le monde associatif. Je souhaite également garantir une meilleure représentativité des ASBL auprès des pouvoirs publics », lance la professeure. « Il s’agirait de soutenir le développement d’organisations coupoles qui puissent faire valoir les intérêts de l’ensemble du secteur auprès des différents niveaux de pouvoir. »

Autre priorité qui revient régulièrement dans la bouche des politiques : la simplification administrative. « Nous sommes pour l’ouverture d’un guichet unique et, plus globalement, la mise en place d’un processus de simplification administrative concerté entre les administrations et les associations qu’elles subventionnent », ajoute-t-elle.

Exigences d’entreprises

Au niv

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.