DROIT 17 Février 2021

Le secteur de l’humour intégré dans les politiques culturelles

La ministre de la Culture Bénédicte Linard entend bien faire entrer le secteur de l’humour dans le périmètre d’action et de soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Le cadre législatif des politiques culturelles doit donc évoluer pour mieux correspondre aux réalités culturelles sur le terrain.

Au cours de ces dix dernières années, la place et la perception des spectacles d’humour a drastiquement évolué. Les spectacles se sont diversifiés, les formes d’expressions se sont multipliées. Du stand-up aux spectacles de comédie en passant par des matchs d’impro, des plateaux d’artistes ou les scènes ouvertes, les formes sont nombreuses et attirent un public de plus en plus large.

Lire aussi : Les ASBL face au Covid : "On est le vilain petit canard de la culture"

Soutenir les disciplines émergentes et décloisonner le monde culturel

La volonté de soutenir les disciplines émergentes et décloisonner le monde culturel figure dans la déclaration de politique communautaire, qui indique vouloir « soutenir le développement de disciplines émergentes (…) dans le champ artistique » et « compléter la logique de subventionnement spécifique aux secteurs en construisant une politique cohére

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.