DROIT 20 novembre 2020

Non-marchand : la CNE souhaite continuer la mobilisation

La CNE a annoncé qu’elle souhaitait poursuivre sa mobilisation pour obtenir des moyens appropriés pour le secteur non-marchand. Si la Fédération Wallonie-Bruxelles et la Région de Bruxelles-Capitale ont avancé deux revalorisations sur la table, le syndicat considère qu’elles sont bien trop en-dessous des besoins réels.

Après la manifestation de ce vendredi 13 novembre, la CNE a rencontré des représentants de la Fédération Wallonie-Bruxelles et du gouvernement bruxellois. Parmi les revendications sur la table des négociations, un budget de 100 millions d’euros pour le non-marchand d’ici 2024 afin de soutenir les travailleurs en première ligne de l’épidémie.  

Lire aussi : Wallonie : nouvelles mesures pour protéger et relancer l’emploi

8 et 7,5 millions d’euros débloqués 

Vendredi, le ministre du budget, Frédéric Daerden assurait que les 8 millions d’euros en 2021 délivrés par la Fédération Wallonie-Bruxelles n’étaient qu’un premier pas. Discutant avec les représentants du syndicat, il a affirmé que des ajustements auraient lieu d’ici 2024.  “C’était constructif et cela nous donne de l’espoir, mais on est évidemment assez loin de l’estimation de près de 100 millions d’euros. On a un budget pour

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.