DROIT 28 novembre 2018

Six mois après, le RGPD est encore mal compris

Entré en vigueur le 25 mai dernier, le règlement européen sur la protection des données vise tout le monde, y compris les ASBL. Six mois plus tard, l’autorité de contrôle belge constate que les professionnels et citoyens ne maitrisent pas la nouvelle législation.


Six mois après l’entrée en vigueur du Règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD), l’heure du bilan a sonné !

Pour rappel, les ASBL n’échappent pas aux exigences du règlement européen qui est entré en vigueur le 25 mai dernier. En cas de non-respect, les associations risquent des sanctions

Le RGPD en quelques chiffres

Dans le cadre de ce premier bilan, l’Autorité de Protection des Données (APD) a communiqué une série de chiffres clés. Ces données concernent la période du 25 mai au 21 novembre 2018 :

  • 317 fuites de données (contre 13 en 2017) ;

Comme le souligne l’agence Belga, cette hausse n’est pas une grande surprise étant donné que « l’obligation de notification du RGPD a été étendue à tous les secteurs alors qu’auparavant, elle ne concernait que les télécoms ».

  • 3.599 demandes d’information ;
  • 148 plaintes ou requêtes ;
  • 137 dossie

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.