DROIT 13 juin 2017

Un coin du voile levé sur la gestion interne du Samusocial

Une analyse de la situation a été faite par deux commissaires du gouvernement afin de procéder à un rapport circonstancié sur l’ASBL Samusocial et l’octroi des jetons de présence. Le rapport a révélé de nombreux éléments douteux quant à la gestion financière et administrative, ce qui a conduit le parquet à ouvrir une information judiciaire. 

Nouveaux éléments accablants

Dans le rapport des commissaires un élément interpelle : ces derniers indiquent que le président du Conseil d’administration, Michel Degueldre leur a communiqué par téléphone le jeudi 8 juin (avant la tenue du conseil des ministres bruxellois) qu’Yvan Mayeur, Pascale Peraïta et Rita Glineur étaient rémunérés depuis 2008 et non depuis 2011.
Pascale Peraita avait pourtant affirmé au Soir qu’en 2011, il a été décidé de défrayer les administrateurs du conseil d’administration par jeton de présence et de mettre en place un bureau.

Ainsi la RTBF a contacté Michel Degueldre et celui-ci confirme que des pièces ont été retrouvées dans les archives du Samusocial attestant l’existence de rémunérations antérieures à 2011. Pour quels montants ? On ne sait pas… Une nouvelle zone d’ombre apparait.

De plus les commissaires du gouvernement ont demandé au directeur a

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.