DROIT 20 mars 2018

Affaire Gial : voyage cadeau de Proximus

Nouveau rebondissement dans l’affaire Gial. Alors que l’appel d’offre était toujours en cours, l’ASBL a échangé avec Proximus, commettant ainsi une infraction à la loi sur les marchés publics.

Toujours au cœur de la polémique, l’ASBL Gial est à présent suspectée de corruption dans l’attribution de marchés publics. Face à ce nouveau scandale, Monasbl vous retrace les faits de manière chronologique.

Historique

En septembre 2015, l’ASBL Gial lance un marché LAN/WLAN comportant deux lots d’une valeur totale de 1.600.000 euros, le premier s’élevant à 1.200.000 euros et le second à 400.000 euros. Les sociétés Infradata, Proximus, et Dimension Data proposent leurs offres en janvier 2016.

Après une première évaluation par le CA de l’ASBL, en avril 2016, Proximus remporte le premier lot, Infradata le second. Dimension Data, elle, introduit un recours en référé contre la décision. Un mois plus tard, l’ASBL fait l’objet d’un second recours de la part de Dimension Data, après que l’association eu fourni plus de précisions concernant le choix de Proximus. Fin septembre, le tribuna

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.