DROIT 24 avril 2018

Travail associatif : les francophones font de la résistance

Le rapport du Sénat sur le conflit d’intérêts autour du travail associatif a été rendu. Un dernier Comité de concertation est prévu ce mercredi pour mettre fin à l’incident. Mais les francophones demandent le report des discussions.

Le conflit d’intérêts sur le travail associatif touche à sa fin. Maintenant que le Sénat a rendu son rapport, celui-ci doit passer entre les mains du Comité de concertation qui réunit ministres fédéraux et des entités fédérées.

► A lire aussi : Le travail associatif, une menace pour le volontariat ? 

Si le fédéral tient à conclure cette affaire dès demain - le dossier est à l’ordre du jour du Comité prévu ce mercredi 25 avril - la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) et la Cocof demandent de reporter les discussions.

Le bras de fer continue.

Une décision prématurée ?

En effet, la FWB et la Cocof estiment tous deux qu’il est prématuré de clôturer l’incident maintenant. 

« Nous estimons pour notre part totalement légitime d’avoir le temps d’étudier le rapport du Sénat, qui vient d’être publié ce jour [lundi 23 avril, ndlr] , avant d’envisager une discussion formelle en Co

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.