DROIT 19 janvier 2018

Travail associatif : un sursis de 60 jours

On s’y attendait, c’est désormais chose faite : la procédure en conflit d’intérêts contre le projet de loi de Maggie De Block sur le travail associatif a été lancée ce vendredi midi en séance plénière par la Cocof. Conséquence directe : la suspension de l’entrée en vigueur du texte, prévue le 20 février prochain. 

Il restait quelques doutes sur le déclenchement de la procédure en conflit d'intérêts, Ecolo ayant suspendu son soutien. Alain Maron, député vert, déclarait ainsi jeudi dans un article publié sur le site de BX1 que, si son parti restait « fermement opposé » au projet de loi sur le travail associatif, sa « stratégie privilégiée est d’aller au bout des procédures possibles à la Chambre ».

Or une majorité des ¾ étant nécessaire pour déclencher une telle procédure, le doute était encore permis. Mais Ecolo s’est finalement rangé du côté de la majorité, permettant le vote de la motion. 

Prendre le temps de la concertation

Les députés de la majorité (PS, cdH et DéFI) ont à nouveau exprimé leurs réticences face au texte de Maggie De Block ce vendredi matin en séance plénière, notamment par la voix de Catherine Moureaux, cheffe de groupe PS au Parlement bruxellois, qui a pris la parole p

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.