FISCALITé 21 décembre 2017

Le travail occasionnel défiscalisé : la mesure a du mal à passer

L'entrée en vigueur du projet de loi initié par la ministre Maggie De Block a été repoussée. Il vise les travailleurs associatifs qui exercent une activité sur leur temps libre au sein d'ASBL. Mais que reproche-t-on à cette mesure ?

Le travail occasionnel défiscalisé, qui est un pan de la loi de relance de la ministre des Affaires sociales et de la Santé publique Maggie De Block, ne fait définitivement pas l’unanimité.

Pour rappel : ce projet prévoit un montant de revenus complémentaires non taxés (6.000 euros par an et 500 euros par mois) pour les pensionnés, certains demandeurs d’emplois, les salariés à au moins ¾ temps et les indépendants qui exercent un travail associatif (les activités concernées sont limitées) sur leur temps libre.

► A lire aussi : Les conséquences de la nouvelle mesure sur les ASBL

500 euros par mois non taxés : l'entrée en vigueur repoussée

L'opposition, qui demandait le retrait de la mesure du projet de loi sur la relance, a obtenu mercredi que le texte soit réexaminé en seconde lecture dans les commissions des Finances et des Affaires sociales. La mesure (qui était censée entre

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.