RESSOURCES HUMAINES 8 Février 2019

Réforme APE : que réclame le non marchand ?

Les représentants des employeurs du secteur non marchand ont été entendus au parlement wallon dans le cadre de la réforme APE. Quelles sont leurs revendications ?

 

Après une longue bataille parlementaire, des auditions ont finalement été organisées le 31 janvier dernier laissant la parole aux employeurs du non marchand sur la réforme des Aides à la Promotion de l’Emploi (APE) en Wallonie.

« Pour une réforme d’une telle ampleur (budget d’1 milliard sur un total de 15 milliards pour la Région wallonne) cela valait la peine de consacrer une journée à des auditions », réagit Frédéric Clerbeaux, conseiller juridique au sein de l’UNIPSO, interrogé par nos soins.

L’UNIPSO, l’Union des Villes et Communes de Wallonie (UCVW), la fédération des CPAS et la plateforme APE (dont l’objectif est de représenter les employeurs du terrain) disposaient de 15 minutes chacune pour présenter leur position. Suivaient ensuite des échanges avec les députés. L’après-midi a été consacré aux organisations syndicales.

Les points noirs de la réforme

Comme le sou

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.