VIE ASSOCIATIVE 10 septembre 2020

COVID-19 : les ASBL culturelles résistent et survivent

Depuis plus de 6 mois les acteurs culturels avancent dans le flou. Certains lieux ont repris les activités à perte (ou presque) pour renouer avec le public. Les ASBL s’ajustent pour rentrer dans les frais et s’accrochent à l’espoir de pouvoir bientôt remplir les salles et relancer la machine.

« On devrait pouvoir survivre », confie Cathy Thomas, directrice artistique du Fou Rire Théâtre à Bruxelles. Survivre. Le mot n’a pas été choisi au hasard. Depuis le mois de mars, c’est la grande inconnue et « c’est terriblement pénible. Il faut aller chercher de sacrées ressources », raconte la directrice. Après le confinement, le théâtre a rouvert ses portes avec une représentation le 4 juillet. A ce moment-là, il fallait mettre en place « soit le port du masque soit la distanciation et c’était viable. J’avais arrêté la jauge à 80 spectateurs avec les habitués, pour entretenir le contact ». Puis, les mesures se sont renforcées et pour respecter les règles « on ne pouvait accueillir que 40 personnes, donc on a fermé ».

« Si la situation perdure, on ne pourra pas continuer »

Depuis le 1er septembre, les règles se sont de nouveau assouplies concernant l’accueil du public dans les sa

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.