VIE ASSOCIATIVE 15 mai 2020

De l’urgence à la relance : les priorités pour les ASBL

Le non-marchand, qui se remet tout doucement de l’urgence, doit se préparer à un rebond de la pandémie. Bruno Gérard, directeur de Bruxeo, et Dominique Van de Sype, secrétaire général de l’UNIPSO, analysent pour MonASBL.be les priorités pour le secteur en période de déconfinement et à plus long terme.

En Belgique, les activités reprennent doucement leurs cours. Certaines ASBL vont ou ont déjà rouvert leurs portes, alors que d’autres tentent encore de se remettre de l’urgence sanitaire.

Interrogés par MonASBL.be, Bruno Gérard, directeur de Bruxeo (confédération représentative des entreprises à profit social bruxelloises), et Dominique Van de Sype, secrétaire général de l’UNIPSO (confédération intersectorielle des employeurs du secteur à profit social en Wallonie et en Fédération Wallonie-Bruxelles), analysent les priorités et les défis pour le non marchand après la crise sanitaire. Et, surtout, comment le non marchand doit se préparer à un éventuel rebond de la pandémie.

Lire aussi : Les ASBL survivront-elles à la crise sanitaire ?

Quelles leçons devons-nous tirer de cette crise ?

Dominique Van de Sype : Sur le moyen terme, notre positionnement c’est de dire : c’est sympa d

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.