RESSOURCES HUMAINES 30 juillet 2018

APE : le non-marchand s’inquiète pour les subventions

Le ministre wallon Pierre Yves Jeholet a annoncé un report d’un an de la période transitoire de la réforme des Aides à l’emploi. Si le secteur se réjouit d’avoir plus de temps pour se préparer, il reste toujours inquiet quant au calcul des subventions qui seront transférées.

La phase transitoire de la réforme des Aides à l’emploi sera repoussée du 1er janvier 2019 au 1er janvier 2020, a annoncé le ministre wallon de l’Emploi Pierre-Yves Jeholet dans un communiqué de presse publié le 26 juillet sur son site. En revanche, l’entrée en vigueur de la réforme elle-même ne devrait pas être modifiée et reste prévue pour le 1er janvier 2021.

Pour rappel, la réforme APE consiste en un transfert du montant des aides à l’emploi, versées aux associations et pouvoirs locaux, vers les ministres fonctionnels.

Un report salué …

Ce report de la période transitoire répond à une demande de la Fédération des CPAS et l’Union des Villes et Communes de Wallonie (UVCW) qui souhaitaient, comme indiqué dans un communiqué, « pouvoir bénéficier d’un timing réaliste pour anticiper l’impact de cette réforme sur le fonctionnement des pouvoirs locaux ».

Du côté de l’UNIPSO (l’Un

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.