RESSOURCES HUMAINES 6 Février 2019

Réforme APE, et si on laissait plus de temps aux ASBL ?

Le Conseil économique, social et environnemental de Wallonie plaide pour une mise en place progressive de la réforme des APE. Une manière de répondre aux inquiétudes des employeurs et travailleurs pour l’avenir de l’emploi dans le secteur.

Ils n’auront de cesse de le répéter : la réforme de Aides à la Promotion de l’Emploi (APE) inquiète les employeurs du non marchand quant à l’avenir de l’emploi dans le secteur.

L’analyse du Conseil économique, social et environnemental de Wallonie (CESE) converge dans le même sens. En effet, dans un avis rendu ce mardi, le CESE « tient à relayer les inquiétudes partagées par les travailleurs et les employeurs concernés, faisant face à une profonde incertitude quant à la pérennité des emplois et des services, tant concernant la période transitoire que l’intégration dans les politiques fonctionnelles ».

Pour rappel, la réforme menée par le ministre wallon de l’Emploi Pierre-Yves Jeholet prévoit la disparition du dispositif à l’horizon 2021 et un transfert des enveloppes aux ministres fonctionnels.

Mettre en place la réforme progressivement

Le CESE plaide alors pour une mise en

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.