RESSOURCES HUMAINES 8 mars 2021

Le cri de détresse des femmes des ASBL socio-culturelles en 6 chiffres

Une enquête sur les conditions de travail des femmes du secteur socio-culturel a dévoilé des données inquiétantes selon la CNE. D’après le syndicat, il est urgent de reconsidérer le statut de la femme dans ce secteur.  

Ce travail, élaboré par La Centrale nationale des Employés et des Cadres du secteur privé (CNE), est une récolte d’informations mettant en lumière les nécessités concernant les femmes du secteur socio-culturel, soumises à des injustices réelles. « Ce système compte sur nous pour jouer le rôle d'amortisseur des violences sociales, chargées de rendre le quotidien un peu plus supportable et un peu moins morose » adopte la CNE. 

Les résultats de cette enquête ont dévoilé  des éléments qui peignent un profond mal-être des travailleuses qui voient leur santé mentale se dégrader à cause, de la situation actuelle de pandémie, d'un abus de leur position et d'une sensation d’inégalités perpétuelles. « Nous travaillons dans des conditions toujours plus dégradées : petits salaires, souvent à temps partiel avec des contrats précaires soumis aux aléas des subsides ponctuels ou sous le couperet de s

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.