RESSOURCES HUMAINES 6 Février 2020

PTP : « Ce n’est pas une aide, mais un piège à l’emploi »

Ce mardi en commission parlementaire wallonne, Alda Gréoli (cdH) et Manu Douette (MR) ont questionné la ministre de l’Emploi au sujet de la transition entre le système des PTP et des APE. Ils ont obtenu des réponses plutôt nébuleuses.

Au 31 août, plus de 1.300 postes PTP arriveront à échéance : voilà la sonnette d’alarme qu’a tiré ce mardi la députée Alda Greoli (cdH). Ces postes issus de l’enseignement, qui représentent 13,3 millions d’euros, doivent être « sauvegardés » via une transformation en emplois APE.

Manu Douette a évoqué la situation de quatre puéricultrices au sein d’écoles, dont deux sont statuts PTP. « Les parents, dès les vacances de Pâques, demandent à quelle sauce ils vont être mangés », dit-il. Les PTP concernent également des agents d’entretien, des ouvriers polyvalents, des agents administratifs ou encore des aides dans les maisons de repos.

La ministre de l’Emploi Christie Morreale répond que les circulaires partaient généralement en février, « ce qui évidemment doit modifier la manière dont je dois travailler pour ne pas aller vers une voie réglementaire, mais avoir un dispositif qui nous p

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.