VIE ASSOCIATIVE 3 Février 2021

Survivre à la crise sanitaire : la résilience fera la différence

Face à l’avenir associatif empreint d’incertitudes, la résilience se présente comme une clé pour faire face aux contraintes imposées par la crise sanitaire et pour rebondir. Financement, bonne gouvernance, communication, management, ressources humaines... MonASBL.be abordera ces thèmes dans son nouveau cycle de formations avec un seul fil rouge : la résilience !

En avril, nous avions publié sur MonASBL.be un article intitulé « ASBL et coronavirus : transformer la crise en opportunité ». Nous y évoquions déjà « l’après-crise », à mille lieux d’imaginer que, quasiment une année plus tard, le secteur associatif serait toujours plongé dans la même situation…

Certaines ASBL ne se relèveront pas de l’onde de choc engendrée par cette pandémie qui s’éternise. Par contre, d’autres arriveront à l’absorber. Et, un élément pourra faire la différence : la résilience.

Ce terme désigne la capacité à bien résister aux chocs, à affronter mais aussi à surmonter les bouleversements. La résilience permet de rebondir, d’innover et de prendre un nouveau départ après des épreuves.

Restructurer pour survivre

Afin de guider les responsables d’ASBL sur la voie de la résilience, MonASBL.be organise une Master Class inédite composée de huit formations en ligne. Organisées de février à mai, ces sessions interactives portées par des experts aideront les associations à garder le cap, à créer d’autres opportunités afin d’innover et de convertir cette crise pour le meilleur et non le pire.

Il existe en effet une série de mécanismes et de bonnes pratiques pour améliorer le fonctionnement des ASBL et ce à tous les niveaux. Il n’est pas trop tard pour mettre en action une restructuration ou du moins des efforts d’organisation pour assurer leur survie face à la crise sanitaire.

La résilience financière

La résilience doit tout d’abord être financière. L’argent est le nerf de la guerre pour les ABSL et cela est d’autant plus vrai en cette période de crise COVID-19. Sur le court terme, il est essentiel de rechercher efficacement des financements directs. Les appels à projets sont aussi une source financière loin d’être négligeable. Mais, encore faut-il bien s’y prendre pour tirer son épingle du jeu… Préparer et rédiger un dossier de candidature en béton ne s’improvise pas.

Sortir de l’urgence et adopter un plan d’actions sur le long terme sera aussi salvateur pour atteindre la résilience financière des ASBL. Il est important de renforcer la structure financière afin de la rendre moins vulnérable, plus forte, mais aussi et surtout, plus souple et ce sur le long terme !

Résilience et bonne gouvernance

La résilience doit aussi s’inviter au cœur de la gestion des structures. La bonne gouvernance est en effet indispensable pour faire preuve de résilience au sein des ASBL. Comment y parvenir ? Notamment en définissant le projet associatif et le plan stratégique, en répartissant les rôles et responsabilités entre les membres ou encore en mettant en place des mécanismes décisionnels efficaces.

Et cela est d’autant plus important que l’organisation des AG, perturbée par la crise sanitaire, nécessite la mise en place de nouvelles procédures et l’adaptation de certains fonctionnements.

Gestion des ressources humaines à l’ère Covid

Le télétravail amène les ASBL à jeter un regard nouveau sur la gestion de leurs ressources humaines.   Face à la pandémie, il convient de repenser l’organisation de travail, de mettre en place des outils pour encadrer et pour maintenir la motivation des équipes à distance.

Les volontaires sont également une donnée à ne pas négliger, tant ils sont une ressource moteur pour de très nombreuses associations et particulièrement en cette période troublée. Leur encadrement doit être repensé, adapté que ce soit en présentiel ou bien à distance !

Digitaliser sa résilience

Comment communiquer en période de crise ? Comment renforcer sa présence sur internet et les réseaux sociaux ? Comment garder le lien avec les différents publics ? Quels canaux de communication faut-il privilégier et comment ?

La crise sanitaire a également mis en lumière l’importance de soigner la communication et le marketing des ASBL. Aborder un vrai virage numérique est aujourd’hui une nécessité. Il est donc essentiel de digitaliser sa résilience en maîtrisant efficacement une communication de crise au temps du coronavirus. Et, cela est possible sans pour autant disperser budgets et ressources.

Concrètement, comment participer ?

Les formations dure 2h et se déroulent en ligne. Vous pouvez poser vos questions en direct aux experts ou les envoyer lors de votre inscription.

Profitez du prix super avantageux en achetant le pack complet des formations, la formation vous reviendra alors à 9 euros (pour les abonnés). Tous nos tarifs sur ce lien.

Vous ne pouvez pas participer à la formation le jour J ? Pas de soucis, votre inscription vous donne accès au replay de la vidéo ainsi qu’aux supports pédagogiques.