ASBL sportives : les femmes doivent composer un tiers de votre OA !

Plus de femmes dans vos conseils d'administration ! C’est ce que Valérie Glatigny, la ministre des Sports, a exigé aux ASBL sportives avec la décision prise par la Fédération Wallonie-Bruxelles ce vendredi 8 septembre.

La ministre Valérie Glatigny a fait de la féminisation du sport une de ses priorités législatives, mais pourquoi ? Eh bien, selon elle, il y a écart sidérant entre les hommes et les femmes au sein du secteur sportif, tant dans la pratique du sport que dans les organisations administratives.

Lire aussiIntégrer le genre à la gestion de l’ASBL : pourquoi c’est important ?

Les chiffres derriere cette inégalité 

Plusieurs chiffres viennent étayer ses propos et montrent que le sport féminin doit être promu au sein des ASBL et fédérations sportives : à l'exception de 4 fédérations (Énéosport, patinage artistique, Baseball et softball et Danse sportives), toutes les ASBL et fédérations sportives ont un organe d'administration majoritairement masculin, avec 22 de ces organes qui sont composés de plus d'un tiers de femmes.

Les missions menées par la ministre 

C'est pourquoi la mi

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.