Comment financer une ASBL pour son enfant, son parent, son proche ?

La prise en charge d’une personne atteinte d’une maladie rare ou d’un handicap peut être lourde. Le coût des traitements peut parfois dépasser le million d’euros. Dans ce combat, les associations peuvent miser sur l’autofinancement mais aussi sur le sponsoring ou les banques.

Si l'ASBL n’exige aucun capital minimum de départ, les médicaments, opérations ou autres frais médicaux sont forcément indispensables dans la guérison d’un proche pour lequel l’association a été créée. Il peut s’agir d’un autre projet comme la mise en place d’une structure pour accompagner son proche, ou encore la possibilité de le faire participer à une activité exceptionnelle. 

Pour exploiter au mieux les différentes sources de financement, l’ASBL pour proches va devoir mettre en place à la fois une stratégie globale de mobilisation des ressources internes (humaines et matérielles) et une stratégie marketing efficace tournée vers l’extérieur.

La recherche de fonds nécessite de l’engagement, de l’organisation et une dose de créativité (n’hésitez pas à vous entourer : conseiller financier, expert en marketing et communication, etc.).

L'autofinancement

Les sources conventionne

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.