Où trouver des subsides pour votre ASBL culturelle ?

Les ASBL culturelles sont des acteurs incontournables du secteur associatif et sont particulièrement dépendantes des pouvoirs publics en matière de financement…

Les associations culturelles dépendent particulièrement des financements publics. Selon une enquête de l’Ipsos, réalisée dans le cadre du Baromètre des associations de la Fondation Roi Baudouin, 89% des ASBL du secteur Culture et Loisirs (arts, médias, communication, sports, clubs…) disposent de financements publics.

A lire aussi : "Les ASBL culturelles sont particulièrement ciblées par le CSA"

Parmi les principaux pourvoyeurs de subsides et subventions au secteur de la culture en Belgique, on citera :

  1. la Fédération Wallonie-Bruxelles,
  2. les fondations,
  3. la Loterie Nationale.

Vous retrouverez en fin d'articles les possibilités de subsides dans les différents niveaux de pouvoirs.

La Fédération Wallonie-Bruxelles

Dans le domaine culturel, la Fédération Wallonie-Bruxelles compte environ 500 conventions et contrats-programmes en cours.

Il s’agit d’actes juridiques passés entre deux ou plusieurs parties, définissant les devoirs et obligations de chacun, en général pour plusieurs années.

La Fédération Wallonie-Bruxelles alloue des aides et soutiens financiers à 6 secteurs culturels :

  • Les arts de la scène (théâtre, musique classique, musique non classique, danse, cirque et arts forains de la rue, diffusion).
  • Les arts plastiques et le patrimoine culturel (musées, patrimoine culturel mobilier, patrimoine oral et immatériel, archives, ethnologie, associations, cercles et sociétés d’archéologie et d’histoire).
  • Les lettres et livres (littérature jeunesse, lecture publique, promotion des lettres, bande dessinée, langues régionales endogènes).
  • La jeunesse et l’éducation permanente (mais aussi l’alphabétisation).
  • Les secteurs multidisciplinaires/les centres culturels (arts numériques, secteurs pluridisciplinaire et intersectoriel).
  • Le cinéma/la radio (projets cinématographiques et audiovisuels, opérateurs et professionnels de l’audiovisuel, création radio).

Quels montants ?

En 2018, le budget général des dépenses du ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles s’est élevé à 10,8 milliards d’euros. La culture au sens large a représenté 6 % du budget général.

Cette même année, 13.489 subventions ont été accordées pour un montant total de 372.509.433 €. Le montant moyen de la subvention pour l’ensemble des bénéficiaires de la politique culturelle (jeunesse comprise) s’élevait à quelque 111.563 €.

Enfin, 76% des bénéficiaires étaient des ASBL.

Des financements de projets ?

Dans un rapport de l’Observatoire des politiques Culturelles, l’accent est mis sur la crainte des opérateurs du secteur de voir « la montée d’une “gouvernance par indicateurs” : nouvelles formes des rapports d’activités, pratiques évaluatives et montée de la contractualisation des politiques culturelles et de la mise en concurrence des institutions au travers de politiques de financement non plus des institutions directement mais de projets. »

Les fondations

Le principal terrain d’action des fondations belges est celui de l’art et de la culture : il bénéficiait, lors de la dernière étude réalisée en 2004, de 13 % de toutes les aides octroyées par les fondations.

Parmi les fondations investies au niveau culturel, citons notamment le Fonds Dela (patrimoine culturel), et de nombreux appels à projets proposés par la Fondation Roi Baudouin (notamment via le fonds Prince Philippe pour les jeunes artistes sans frontières).

La Loterie Nationale

En 2018, la Loterie Nationale a redistribué 3 millions d’euros au secteur culturel. Soit 34,66% du budget de la rubrique prestige national.