"Sur internet, il ne faut pas juste jeter en pâture le visage de son enfant"

Partager une photo de son enfant dans le cadre d’une collecte de dons pour son ASBL n’est pas un geste anodin. Comment protéger son enfant tout en communiquant autour de l’association créée pour lui ?

La question du partage des photos de son enfant lorsqu’on crée une ASBL pour le soutenir est fondamentale. Notamment pour prévenir les risques que cela peut engendrer.

« Une fois que les photos sont sur le net, le problème c’est que leur utilisation nous échappe, rappelle Alexiane Wyns, avocate au barreau de Bruxelles. Le risque, c’est que d’autres personnes les utilisent parce que si on n’a pas un profil privé, ces photos sont librement accessibles à plein de gens. »

C’est de cette manière que les photos publiées sur la plateforme Flickr par des dizaines de mouvements de jeunesse flamands et d'associations sportives ont été la cible de pédophiles qui les ont commentées et consultées de manière excessive, révélait la VRT en octobre 2019. Certaines de ces images ont même été partagées sur un site russe connu pour rassembler des images d'enfants abusés.

Un des risques également so

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.