Les diplômes ont-ils un impact sur la cohésion sociale ?

Selon les pays, l’importance des diplômes du supérieur pour leurs habitants peut influencer la cohésion sociale. Une notion à ne pas négliger si votre ASBL travaille avec des publics étrangers. Les pays corporatistes comme la Belgique, la France ou l’Allemagne ont eux aussi leur propre vision de « l’emprise » des diplômes sur la cohésion sociale.

François Dubet, Marie Duru-Bellat et Antoine Vérétout ont approfondi dans la revue Sociologie et société n°43 les liens entre diplômes, jugements de justice et cohésion sociale. S’ils estiment qu’une haute éducation a un effet « direct et positif sur l’individu », par rapport aux autres, le niveau d’éducation « peut générer des bénéfices pour les uns mais entraîner d’autres personnes vers le bas. »

Ils définissent « l’emprise » d’un diplôme par la manière dont les jeunes le « rentabilisent ». Ils notent ainsi que plus cette emprise est forte, plus la cohésion sociale est faible. 

Pessimisme des jeunes

Dans des pays corporatistes comme la France ou la Belgique, les chercheurs expliquent que les jeunes « se montrent extrêmement défiants et pessimistes : ils craignent le chômage, n’ont confiance ni en eux, ni dans l’État dont ils attendent beaucoup : et comme ces attentes sont déçu

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.