Il y mettait du temps, du talent et du cœur...

Récolter des fonds, faire sa publicité, trouver le temps… Ces difficultés, les ASBL créées par des proches les affrontent au quotidien. MonASBL.be a rencontré ces associations qui dévoilent les plus grands obstacles auxquels elles doivent se confronter.

La majorité des familles se lançant dans l’aventure des ASBL ont peu ou pas du tout d’expérience avec le monde associatif. Si les démarches administratives ont pu être compliquées au début, les associations finissent par surmonter cette paperasserie. Ce sont alors d’autres facteurs qui tracassent ces proches au quotidien.

Trouver du temps

A côté de la carrière professionnelle et de la famille, gérer une ASBL peut s’avérer laborieux. Surtout, si le conseil administratif est composé, pour la plupart, de bénévoles.

Quand Élise Petit et Éléonore Cotman ont lancé FratriHa elles étaient deux jeunes étudiantes. Leur amitié et leur vie de sœurs de personnes atteintes d’un handicap les ont amenées à lancer cette association qui sensibilise et soutient les fratries de personnes déficientes intellectuelles. Si à l’époque, le temps n’était pas une de leurs préoccupations, aujourd’hui ces de

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.