Un business plan pour une ASBL ? Oui, pour une ASBL !

On en parle peu dans les livres ou sur la toile, rarement à la naissance d’une association, encore moins aux étapes ultérieures de son existence, et pourtant il lui est aussi indispensable que ses statuts : le business plan associatif !

Dans l’ensemble des prérequis pour monter une ASBL, le business plan manque clairement à l’appel. D’où lui vient donc ce désamour ? Marc Thoulen, expert auprès de MonASBL.be, tente de décrypter les - mauvaises - raisons de cette mise à l’écart.

Des écueils de langage ?

Vient d’abord le fait que « business plan » contient le mot « business », qui est organiquement étranger à la culture du monde associatif.

Lequel revendique sa différence par le fait qu’il poursuit un objectif de profit social et non de profit individuel.

La contrainte de viabilité des associations est cependant la même : assurer la pérennité de ses activités par des moyens ad hoc. L’association qui ne s’assurerait pas de la continuité de son action par l’équilibre de ses ressources et de ses dépenses se condamnerait rapidement. Or élaborer un business plan est justement le moyen de s’assurer de cet équilibre.

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.