Appel aux dons : 5 actions à intégrer dans votre communication

Dons d’argent, de matériel, de temps, de compétences… les besoins en termes de soutien sont multiples. Surtout lorsque ces apports contribuent au bon fonctionnement voire à la survie de votre ASBL. Pour fidéliser vos donateurs et bénévoles actuels et en décrocher de nouveaux qui partageront vos valeurs, voici 5 actions incontournables à intégrer dans vos outils de communication.

La clé de réussite d’une collecte de dons réside dans l’utilisation complémentaire et efficace de différents outils de communication. Qu’il s’agisse d’un appel ponctuel ou de collectes réalisées tout au long de l’année, vos levées de fonds doivent être cohérentes avec votre stratégie globale de communication. Beau principe mais comment y voir clair au sein d’associations qui ne disposent ni de chargé.e de communication ni de fundraiser ? Pas de panique, voici des démarches qui vous feront gagner en efficacité et qui sont assez simples à mettre en place.  

Lire aussi : ASBL et levée de fonds : nos conseils pour réussir 

1. Intégrer une rubrique « Faites un don » ou « Nous aider » ou « Nous soutenir » sur votre site web  

C’est LA page dont vous avez besoin sur votre site internet : dès son arrivée sur votre page d’accueil, l’internaute doit pouvoir identifier la rubrique « Nous aider » ou « Faites un don » dans le menu. Le bouton sera bien évidemment mis en évidence, dans l’en-tête du site et dupliqué sur toutes les pages. Les super exemples en la matière : les sites de la Croix-Rouge et d’UNICEF qui font le plein de « call to action » (bouton « Faites un don » qui permet de convertir l’internaute en donateur).    

Exemples :

- La Croix Rouge  

- UNICEF 

Détaillez le type d’aides souhaitées 

Une fois que l’internaute aura cliqué sur cet onglet, il doit pouvoir comprendre directement ce dont vous avez besoin. Si vous souhaitez faire un appel pour des aides matérielles, des dons financiers, des volontaires ou des bénévoles experts, créez une page pour chaque type d’aide souhaitée.  

Communiquez toutes les informations pratiques 

Important : gardez à l’esprit que l’internaute est pressé. Facilitez-lui la tâche en lui fournissant d’emblée toutes les informations pratiques. S’il s’agit par exemple de dons matériels, stipulez bien le lieu et les heures de dépôt ou vos conditions pour assurer leur enlèvement.  

Un bon exemple à suivre : l’ASBL Solidarité Grands Froids qui détaille non seulement les différents types d’aides dont elle a besoin mais fournit directement les informations pratiques : le numéro de compte pour les dons d’argent et les informations pratiques pour les dons de vêtements.  

Expliquez pourquoi vous avez besoin de soutiens 

Mention indispensable également : l’explication de la finalité de vos dons. Il peut s’agir tout simplement d’une explication générale comme le fait très bien Solidarité Grands Froids : « Votre soutien régulier nous donne les moyens de poursuivre notre combat contre la précarité et l’isolement, de mieux planifier nos actions sur le terrain et surtout de faire face aux demandes d’aides qui ne cessent d’augmenter. » N’hésitez pas à recourir à des formules incitatives pour pousser l’internaute à passer à l’action avec des phrases du type « Chaque don compte », « Ils ont besoin de vous », etc. Dans l’exemple de SOS Faim, on peut voir que la structure donne même le détail de ses dépenses dans une infographie. 

Un rappel de la déductibilité des dons a aussi toute son importance. Surtout lorsque le taux de déductibilité fiscale est augmenté ! Mentionnez-le.  

Lire aussi : Déduire les dons des impôts : un argument choc pour votre ASBL  

Si vous remplissez ces critères, c’est déjà bien. Mais le must, c’est de répondre aux deux conditions suivantes :  

  • Payement en ligne. Pour les dons financiers, disposer d’un bouton bien visible « Faire un don » qui permette à l’internaute, en un simple clic, de basculer sur un formulaire intelligent et de réaliser directement le paiement, c’est le top. Simple, rapide, efficace. Un exemple ? Le site de l’ASBL Doucheflux. Le bouton est bien situé en haut à droite du site. En un simple clic, l’internaute arrive sur une fenêtre qui l’invite à entrer le montant du don qu’il veut réaliser et le mode de payement (Paypal ou carte bancaire). Il peut également cocher la case « Faire un don mensuel », ce qui est très malin car ça permet de pérenniser la nouvelle aide obtenue.  
  • Donorinfo. Si vos comptes sont validés par Donorinfo, n’hésitez pas à le mentionner, ça peut rassurer les nouveaux donateurs. Donorinfo est une instance indépendante qui garantit la transparence des comptes et du fonctionnement des associations qu’elle analyse.  

2. Ajouter un bouton « Faire un don » sur votre page Facebook  

Pour ajouter un bouton « Faire un don » à votre page Facebook, vous devez être administrateur de la page de votre organisation. Voici les étapes : 

  1. Accédez à la Page de votre organisation. 
  2. Cliquez sur « Ajouter un bouton ». Si vous avez déjà ajouté un bouton, survolez-le et sélectionnez « Modifier le bouton » pour changer le texte. 
  3. Sélectionnez « Faire des achats chez vous » ou « faire un don » puis sur « Faire un don ». 
  4. Sélectionnez « Suivant » puis « Faire un don via Facebook ». 
  5. Cliquez sur « Terminer ». 

Remarque : votre association caritative doit être inscrite à la fonctionnalité Paiements Facebook pour recevoir des dons directement via Facebook. En savoir plus sur la méthode d’inscription.  

Lire aussi : Collecte de fonds : ajouter le bouton « Faire un don » sur sa page Facebook  

3. Produire des articles web  

Pour convertir les internautes en donateurs, il est important de travailler vos contenus. Si l’ajout d’un bouton « Faites un don » sur votre site web et sur Facebook constituent déjà deux actions porteuses, il faut les renforcer par des articles de blog ou des vidéos de présentation qui expliquent ce que vous faites et pourquoi vous avez besoin d’aide.   

N’hésitez pas aussi à raconter par l’écrit ou par l’image ce à quoi les dons ont été affectés. Pouvoir persuasif assuré. Si vous avez besoin de bénévoles, faites témoigner vos actuels volontaires.   

Dans le lien suivant, vous trouverez toute une série d’exemples d’articles en ligne et des conseils pour rédiger des textes percutants et optimisés SEO. 

Parmi les outils numériques, vous pouvez aussi bien entendu recourir à l’e-mailing. Beaucoup plus rapide que l’utilisation d’un envoi papier et bien moins couteux. Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien.

4. Réaliser des vidéos 

La vidéo est souvent utilisée par les ONG et les associations pour leurs appels aux dons. C’est un support qui leur permet de délivrer leurs messages sanitaires, environnementaux, humanitaires et de créer l’adhésion. Les images ont l’avantage de faire passer les émotions.  

Evidemment les budgets en la matière peuvent varier excessivement en fonction de la taille et du budget de la structure. Ainsi UNICEF fera appel à une agence spécialisée pour produire une vidéo méga pro avec des effets spéciaux et la Fondation de France fera un appel à la solidarité pour le Liban avec une vidéo léchée contenant des images très parlantes.  

De qualité mais dans un autre registre, la vidéo de la fondation Terre en Vue met ses agriculteurs en valeur et permet de mieux comprendre leur travail. 

Mais si vous n’avez pas le budget pour réaliser des prises de vue et faire un montage, vous pouvez aussi opter pour un « face caméra » qui révèle ce que fait votre ASBL et pourquoi vous avez besoin de dons. Dans l’exemple suivant, SOS Amitiés donne la parole à une bénévole pour expliquer que les dons s’amenuisent tandis que le nombre d’appelants augmente. 

Quelques conseils si vous choisissez de réaliser une vidéo « maison » :  

  • Matériel : un smartphone de qualité ou une caméra   
  • Micro externe (micro cravate)  
  • Gare au contre-jour : face à la fenêtre et pas devant 
  • Fond en cohérence avec votre message. Le cas échéant fond neutre avec présence du logo de votre ASBL  

5. Mobiliser la presse  

Les médias sont d’excellents partenaires pour vos appels aux dons. N’hésitez jamais à les contacter. Etant donné que votre appel à la générosité répond à un besoin, il en va de leurs missions que d’informer leurs lecteurs et téléspectateurs des réalités que vous mettez à jour. Vous avez déjà certainement vu ou lu des articles relayant les appels aux dons de certaines associations comme les Restos du Cœur ou la Croix-Rouge. Autre exemple chez nos voisins où France 3 a consacré un reportage à Emmaüs. Merveilleuse visibilité.   

Pour vous aider dans vos relations avec la presse : Pas de chargé.e de communication ? Voici comment communiquer avec la presse ! 

Lina Fiandaca