Focus sur le crowdlending : les risques et avantages

Comme le désormais célèbre crowdfunding, le crowdlending fait également appel à la foule. La grande différence : ici, il ne s’agit pas de dons (avec ou sans contrepartie) mais d’un prêt participatif.

En février 2016, pour la première fois en Belgique, une ASBL faisait appel au crowdlending pour financer une partie des travaux d'infrastructure. Un succès retentissant dont se sont rapidement emparés les médias, parlant de la naissance d'une nouvelle forme de financement participatif après le crowdfunding.

Vous veniez à peine de vous familiariser avec le crowdfunding , on vous parle désormais du crowdlending.

Le principe du crowdlending

Le crowdlending est une méthode de financement participatif par le prêt. Concrètement, le crowdlending suit le même principe de base que le crowdfunding : récolter des fonds auprès d’un grand nombre de personnes pour soutenir financièrement un projet spécifique. 

Ici, la personne qui participe à la campagne de crowdlending n’est pas une ou un donateur mais une ou un prêteur. En échange, les prêteurs (les créanciers) perçoivent le cas échéant

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.