Publicités solidaires : l’alternative responsable pour votre ASBL

Presse en ligne, sites marchands, réseaux sociaux : la publicité est partout. Même si elle semble entretenir une société consumériste, elle peut parfois avoir du bon ! Avec des alternatives solidaires et responsables, l’heure est aux dons pour les associations !

Collecter des dons en tant qu’association s’apparente de plus en plus à un parcours du combattant. Les plateformes comme les initiatives se multiplient, tandis que les techniques de communication se complexifient. De plus en plus, la concurrence se fait rude. Il faut redoubler d’efforts pour convaincre des donateurs. Mais l’évolution peut aussi avoir du bon ! En transformant la publicité en vecteur de solidarité, certaines plateformes créent des opportunités de financement responsables pour les associations !

Lire aussi : Quand la philanthropie court-circuite la publicité sur les réseaux sociaux

Publicités solidaires : la solution gagnant/gagnant  

En 2019, les investissements publicitaires dépassaient les 500 milliards de dollars au niveau mondial. Si en moyenne pour chaque euro déployé dans une campagne, 7€ s’ajoutent au chiffre d’affaires, les associations peuvent maintenant en bénéficier ! 

Les mécanismes varient selon les plateformes, mais l’objectif est simple : les entreprises souhaitant être plus responsables s’engagent à convertir 1% de l’argent investi dans des dons aux associations. Ces dernières peuvent alors financer leurs projets solidaires. Mais ce système est aussi largement rentable pour les marques ! Ce qu’elles gagnent en prime ? En moyenne, une hausse de 16% des clics, une attention accrue de l’utilisateur au message publicitaire, et donc une renommée plus étendue.  

Lire aussi : Crowdfunding : la clé du marketing et de la communication

Des plateformes variées

Actuellement, de nombreuses entreprises visent à soutenir des associations à l’aide des annonceurs. Il ne reste plus qu’à choisir sa plateforme de prédilection ! 

Goodeed, la plateforme du don gratuit 

Goodeed met en relation sur son site Internet des annonceurs avec des associations solidaires. En tant qu’ASBL, il suffit de s’inscrire sur la plateforme en décrivant votre initiative. Ensuite, chaque utilisateur de l’application peut réaliser un don gratuit. Il se fait soit par le visionnage d’une vidéo de quelques secondes, soit par une autre interaction ludique (comme répondre à une question). Les annonceurs associés à l’opération reconvertissent alors une partie de l’argent investi à l’initiative affiliée. Des influenceurs ou des médias peuvent aussi parrainer des projets pour plus de notoriété. C’est le cas du youtubeur belge DocSeven, qui a favorisé la récolte de 80 000 dons au profit d’enfants de Madagascar. En tant qu’annonceur, CP Assurances a ainsi financé 115 fauteuils roulants ! 

Le site Ad4Good a également rejoint le marché en 2019. D’ici trois ans, il espère pouvoir reverser 50% de ses bénéfices aux associations inscrites. 

WhatRocks, le label de publicité solidaire 

WhatRocks fonctionne comme un label : les marques participantes signent un pacte, tandis que les utilisateurs s’inscrivent sur la plateforme. Dès que les internautes sont confrontés à une publicité labelisée et qu’ils cliquent dessus, une certaine somme d’argent est récoltée. Ces “Rocks” cumulés apparaissent directement sur l’application dans le porte-monnaie dédié. Ensuite, les donateurs peuvent alors choisir le projet solidaire qu’ils souhaitent financer parmi les associations inscrites. Le pacte rassemble déjà 242 signataires, dont L’Oréal ou AliExpress du côté des annonceurs, mais aussi l’Unicef ou Toutes à l’école du côté des associations. Même si le label est encore récent, il ambitionne de devenir une référence internationale. 

Suivant le même principe, Boon.Today a créé son label “Ad For Good”, permettant aux utilisateurs de reverser des “Boons” aux associations de leur choix. En rendant les dons un peu plus ludiques, ces plateformes rendent ainsi le financement alternatif plus accessible pour une société plus responsable !