À Bruxelles, les ASBL peuvent occuper temporairement un lieu

Pour lancer son projet associatif, l’ASBL peut avoir besoin d’un lieu. À Bruxelles, l’occupation temporaire est en expansion. Le concept est simple : des ASBL peuvent louer des bâtiments le temps que le propriétaire finisse les travaux de reconversion.

Et si pour lancer l’activité de votre ASBL vous occupiez un bâtiment en cours de reconversion ? Cette pratique s’appelle l’occupation temporaire. Très en vogue en Flandre, elle s’impose de plus en plus à Bruxelles. En Wallonie, c’est encore timide.

Le concept est simple : les associations peuvent louer temporairement des bâtiments ou des terrains en attendant que les travaux de rénovation, reconversion soient terminés.

« Après avoir acquis un site, il faut du temps pour développer le projet adéquat, faire les études d’urbanisme, lancer les marchés publics, trouver les partenaires, obtenir les permis… C’est pourquoi citydev.brussels a choisi de proposer ces lieux à la location pour des occupations temporaires destinées à des activités socio-culturelles et des entreprises avec un profil particulier », peut-on lire sur le site du propriétaire foncier régional.

Vers qui se tourner à

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.