Expérience de mécénat de compétences : Isaline Desclée (Good to Give) témoigne

Vous avez plein de projets pour votre ASBL. Avec votre équipe, vous voudriez augmenter le nombre de bénéficiaires, développer de nouvelles approches, trouver plus facilement des financements ; vous aimeriez améliorer votre organisation interne, les compétences de vos travailleurs ou volontaires, etc. Pouvez-vous imaginer cela sans budget ? Isaline Desclée, responsable de Goods to Give l’a fait. Elle a développé son association grâce au mécénat de compétences. Elle nous en parle et nous fait partager son expérience.

L'association Goods to Give a été créé en 2014. Sa mission consiste à récolter les surplus non alimentaires (produits d’entretien, d’hygiène…) du monde industriel et les redistribuer via des associations partenaires. En 2016, elle avait déjà redistribué pour plus de 5 millions d’euros de produits de consommation courante auprès de 180 000 personnes précarisées.

Le mécénat de compétences comme pilier de développement

Goods to Give s’inspire d’un modèle suivi en France, pays où le mécénat de compétences est une seconde nature. Isaline Desclée explique : personnellement, je ne connaissais pas le mécénat de compétences. Nous avons répliqué le business model français et donc intégré le mécénat de compétences comme une des clés de notre succès.

Dès sa création, Goods to Give a sollicité des mécènes Pro Bono. A.T. Kearney, entreprise spécialisée en gestion de projets, a en autres accom

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.