Diversification financière : le crowdlending

Vous cherchez quelque chose de précis ?

Première en Belgique : une ASBL fait appel au crowdlending

Salle de spectacle (sièges et rideau rouge)

Pour financer l'ouverture d'une deuxième salle de spectacle, un théâtre bruxellois a décidé de miser (parmi d'autres sources de financement) sur le crowdlending ou prêt participatif. Emprunter au public : une première dans le domaine de la culture et du spectacle en Belgique. Attention : solution novatrice ne veut pas dire miracle !

Il aura fallu moins d'une minute à l'ASBL Mazal, qui gère le théâtre de la Toison d'Or (TTO), pour lever auprès du public, sous la forme d'un prêt, 50 000 euros nécessaires à l'aménagement d'une deuxième salle de spectacle polyvalente. Au total, 77 investisseurs-prêteurs ont répondu à l'appel.

Relayée par plusieurs médias, la performance financière réalisée par le théâtre bruxellois donne un coup de projecteur sur le crowdlending.

Moins connu parmi les ASBL que le financement participatif par don (avec ou sans contrepartie), le financement participatif par prêt (ou prêt participatif) s'apparente au prêt bancaire classique, mais sans la banque !

Ici, c'est le public (la foule) qui prête contre intérêts (des formules sans intérêt existent également).

Une formule plus coûteuse pour l'ASBL

L'attrait du public s'explique en grande partie par le fait que ce mode d'investissement offre des rendements bien supérieurs à ceux des p

Articles les plus lus