Appel à projets : 5 conseils pour être le premier informé !

Comment ne plus passer à côté d’un appel à projets ? C’est la question que nous avons posée à Emmanuel Mathieu, directeur de l’ASBL Le Triangle à Mont-sur-Marchienne (Charleroi). Il a accepté de partager ses expériences et de vous livrer ses conseils alors qu’il vient justement de répondre à l’appel à projets relatif aux Accueils de jour en Wallonie. Pour le directeur du Triangle, cette subvention octroyée par la Ministre wallonne de l’Action sociale Christie Morreale est essentielle pour le centre de jour Transi-Toi qui accueille des femmes enceintes et des familles sans-abri.

C’est un directeur soulagé que nous retrouvons : l’appel à projets relatif aux Accueils de jour en Wallonie devrait lui permettre de pérenniser l’activité du centre de jour Transi-Toi. Ouvert en 2017, ce lieu d’accueil est accessible de 9h00 à 20h00 aux familles avec enfants et aux femmes enceintes seules ou en couple qui se retrouvent à la rue. C’est un dispositif unique en son genre dans la région qui assure une prise en charge dans l’urgence. Il permet aux familles qui ont passé la nuit dans l’abri de nuit d’avoir un lieu pour se poser, recréer du lien et entamer des démarches pour retrouver un toit. « C’est primordial d’avoir une articulation entre la nuit et le jour », insiste Emmanuel Mathieu, directeur de l’ASBL le Triangle.  

Outre le centre de jour et l’abri de nuit, le site de Mont-sur-Marchienne abrite également une maison d’accueil qui accompagne des familles dans des projets de réinsertion durable.

Lire aussi : Un père salarié et à la rue avec sa fille : "un casse-tête" pour les travailleurs sociaux

Si les abris de nuit et les maisons d’accueil disposent d’un agrément et donc d’un subventionnement structurel, ce n’est pas le cas pour les centres d’accueil de jour wallons. Le centre Transi-Toi fonctionne, depuis sa création, grâce à une enveloppe de 95.000€ de Viva For Live et de 22.000€ du Plan de Cohésion Sociale. En 2021, Transi-Toi a bénéficié d’une subvention facultative de la Région wallonne.

Pour poursuivre son activité, le centre de jour espérait pouvoir compter de nouveau sur une aide régionale, ce qui s’annonce plutôt bien avec l’appel à projets lancé par la Ministre de l’Action sociale. « Au total, un montant d’1 million d’euros devrait permettre d’accueillir plus de 500 personnes sans-abri, mal logées ou isolées par jour et garantir l’emploi d’environ 20 ETP. Les projets dont les actions renforceront l’accessibilité du public féminin seront également valorisés », peut-on lire sur le portail Wallonie.be.

Des appels à projets pour la survie de l’activité ou…

Cette actualité nous rappelle combien certains appels à projets sont cruciaux pour la survie de certaines structures. « Les chiffres de fréquentation du Triangle ne font qu’augmenter. En 2021, sur les 3.770 nuitées comptabilisées à l’abri de nuit, 1.800 nuitées concernent des enfants. Cela veut dire qu’il s’agit d’enfants qui ne dorment pas bien, aux côtés parfois d’une mère toxicomane ou prostituée et qui ont quitté un contexte très difficile et souvent violent. Certains de ces enfants ne vont pas à l’école. Les enfants sans-abri, c’est une réalité. J’espère que nous pourrons dans un avenir proche disposer d’un agrément et devenir la première structure en Wallonie qui assure un accueil « bas seuil » et un accompagnement aux familles 7 jours sur 7, 24h sur 24 ».    

…pour s’ouvrir vers l’extérieur et « faire société »

Si certains appels à projets permettent aux ASBL de pérenniser leurs actions, d’autres aides plus ponctuelles présentent également un intérêt. « Certains appels à projets nous permettent de nous ouvrir vers l’extérieur et nous forcent à sortir le nez du guidon. C’était le cas, par exemple, d’un appel à projets qui portait sur la création d’un jardin partagé. C’est typiquement le genre d’action qui favorise l’ouverture de notre maison d’accueil et centre de jour vers l’extérieur en permettant aux habitants du quartier de jardiner avec les familles accueillies, explique Emmanuel Mathieu. Les rencontres et le travail collectif favorisés par le jardin potager ouvrent l’horizon des possibles de parents et d’enfants qui n’ont connu que les institutions. Et cela permet aussi de changer le regard que portent certaines personnes sur les femmes, les couples et les familles en situation de précarité. Pour l’instant, on est face à deux clans qui se regardent en chien de faïence… ».

Et si votre ASBL ne ratait plus aucun appel à projets ?

Pour s’assurer de ne pas rater les appels à projets qui vous intéressent – les grands comme les petits – le directeur de l’ASBL Le Triangle épingle 5 actions incontournables :

1. Participez aux réunions et réseautez

C’est le lieu idéal pour recevoir et échanger des informations : les réunions sectorielles permettent d’être tenu informé des appels à projets en cours et à venir. « Je participe à toutes les réunions de ma fédération patronale et à celles du Relais social dont notre association fait partie », témoigne le directeur de l’ASBL le Triangle.

C’est tout aussi important de se constituer un carnet d’adresses et de soigner son réseau. Car si les pouvoirs subsidiants et lanceurs de projets ne vont pas informer personnellement les associations de la publication d’un appel à projets (quoique… dans certains cas…), le réseau peut vous aider à en être averti. « Le bouche-à-oreille fonctionne très bien dans notre secteur », poursuit Emmanuel Mathieu.

Lire aussi : Comment remplir le dossier de candidature d’un appel à projets ?

2. Informez-vous via les médias

« Tous les jours, je consacre entre une demi-heure et une heure à m’informer en consultant les médias. Cela me permet à travers les articles et les reportages d’être au courant des appels à projets qui sont lancés », commente le directeur. 

Les politiques notamment communiquent sur les appels à projets qu’ils élaborent. « Ce sont de belles opportunités. A titre d’exemple, notre ASBL a reçu une enveloppe de 3.500 euros dans le cadre des budgets participatifs mis en place par le Président du CPAS Philippe Van Cauwenberghe pour soutenir notre projet «Espace bien-être .. Restez dans l’bain». Avec cette aide, nous avons pu créer un espace de douche et un lavoir dans notre centre de jour Transi-Toi ».

En juillet 2021, la Ministre en charge du bien-être animal, Céline Tellier, a lancé un appel à projets afin de soutenir des projets-pilotes qui facilitent l’accès et le soin aux animaux des publics fragilisés. « Notre projet de soins vétérinaires et d’accueil temporaire des animaux a été retenu. Ce soutien nous a permis de procéder à certains aménagements pour pouvoir accueillir désormais les animaux de compagnie des familles qui se présentent au Triangle. Une famille est d’ailleurs arrivée avec son Husky ».

Découvrez notre rubrique consacrée au financement des asbl.

3. Checkez les réseaux sociaux

Autres canaux d’information essentiels : les réseaux sociaux. Ce serait vraiment dommage de ne pas saisir les opportunités qu’ils offrent. « Je suis sur LinkedIn. C’est le seul réseau social que j’utilise et ça m’est bien utile. J’ai vu passer justement un appel à projets lancé par le Fonds Dr. Daniël De Coninck, géré par la Fondation Roi Baudouin pour prévenir et soulager le stress des travailleurs sociaux et de soins de la première ligne. Ça m’intéresse ».

Lire aussi : 10 conseils d’ASBL pour postuler à des appels à projets

4. Consultez certains sites de référence 

C’est un MUST : certains sites web doivent figurer parmi vos favoris si vous voulez postuler à différents appels à projets. « Je consulte essentiellement deux sites de référence : celui de l’ASBL Arc-en-ciel car notre association en est membre et celui de la Fondation Roi Baudouin ».

Le site de la Fondation Roi Baudouin récence tous les appels à projets en cours et fournit un moteur de recherche pour affiner vos requêtes parmi plus de 340 appels à projets. L’ASBL Vivre ensemble vous permet aussi jusqu’au 31 mars 2022 de participer à un appel à projets relatif à la lutte contre la pauvreté et pour la réduction des inégalités sociales. Au niveau culturel, la Fédération Wallonie-Bruxelles recense également les appels à projets en cours.  

Mais surtout, le geste incontournable est de consulter la rubrique « appels à projets » du site MonASBL.be. Notre équipe recense et publie régulièrement des appels à projets, repartis en fonction d’une série de thématiques touchant au secteur associatif.

Lire aussiDécouvrez les appels à projets en cours

5. Créez des alertes google

On n’insiste jamais assez sur l’importance de créer des alertes google. Faites le test avec les mots suivants : « appel à projets » ou tout simplement « asbl » et vous serez déjà bien renseignés. 

Découvrez comment réussir sa veille digitale dans notre billet.

Lina Fiandaca