Dans la roue de Waterloo 2015 pour récolter des fonds

En marge des commémorations du bicentenaire de la bataille de 1815, l'ASBL néolouvaniste Geomoun s'est lancé un beau défi sportif : relier Waterloo Station (Londres) à Waterloo (Brabant wallon) à vélo. L'association espérait tirer parti du retentissement médiatique de l'événement historique pour attirer l'attention sur son action au profit d'Haïti et donner un coup d'accélérateur à sa récolte de fonds.

Ils s'appellent Jean-Philippe, Olivier et Christophe, tous trois membres de l'ASBL Geomun. Amateurs de vélo, ils ont décidé d'associer leur passion à un projet utile en aidant leur association à mieux faire connaître les activités qu'elle mène en Haïti aux côtés de la Timkatec, un centre d’accueil et de formation des enfants et jeunes vulnérables, et à collecter un maximum d'ordres permanents afin de pérenniser un engagement aujourd'hui en sursis.

Concrètement, ces 19 et 20 juin, ils ont parcouru 400 km à vélo entre Waterloo Station à Londres et Waterloo en Brabant Wallon. À travers la médiatisation de leur défi, ils espéraient contribuer à ce que l'association néolouvaniste réalise son objectif de 600 ordres permanents de 12 euros chacun, soit un montant total de 7 200 euros.

Si le chiffre est atteint, les 600 enfants et jeunes du centre de Port-au-Prince pourront durablement sort

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.