Obtenir des aides européennes directes : un parcours du combattant ?

En tant qu’ASBL, il est possible de faire appel à l’Union Européenne pour financer un projet. Cette méthode peut s’avérer très avantageuse, tant pour le montant accordé que pour la notoriété ! Mais la procédure est à la hauteur de l’institution : conséquente et rigoureuse...

Les possibilités qu’offrent l’Union Européenne sont diverses en matière de financement : aides, subventions, prêts, prix et récompenses, en bref de quoi soutenir de nombreuses initiatives.  Environ 80% des subventions sont directement allouées aux États-membres, qui se chargent eux-mêmes de les distribuer par leurs propres procédures. Les 20% restant, soit les aides européennes directes, sont gérés par Commission Européenne et les fonds structurels (FSE, FEDER, etc.). Ces subsides sont plus difficiles à obtenir : les enjeux sont importants, la concurrence est rude et la procédure est donc complexe. En tant qu’ASBL, s’engager dans cette démarche n’est donc pas forcément évident.  

Les aides européennes directes : un soutien de poids 

Si l’Union Européenne est extrêmement sélective dans ses projets, c’est aussi parce que les enjeux sont importants. L’institution accorde en effet des 

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.