6.000€ exonérés par an pour les travailleurs d'ASBL

Certaines ASBL peuvent embaucher des travailleurs rémunérés jusqu'à 6.000€ par an exonérés. Qui est concerné ? Dans quels cas de figure ?

Depuis le 15 juillet 2018, le secteur non-marchand est visé par une nouvelle mesure sur les compléments de revenu pour les personnes qui travaillent pendant leur temps libre. Elle fixe un montant exonéré d’impôts pour les revenus complémentaires, par mois et par année.

En parallèle, les revenus d’appoint issus de l’économie collaborative seront eux aussi exonérés.

Quelles seront les implications pour les ASBL ? Avant toute chose, il faut insister sur le fait que cette mesure ne vise pas l’ensemble des acteurs du non-marchand, mais concerne des fonctions bien spécifiques du travail associatif et des services effectués entre citoyens.

En outre, toutes les ASBL (en particulier les petites ASBL) ne disposent pas des moyens budgétaires pour rémunérer ce travail libre, et font (exclusivement) appel à des volontaires.

Quels enjeux pour les ASBL ?

Cette mesure vise à clarifier l’i

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.