Collaborer avec un indépendant : avantages et inconvénients

A priori, réelle alternative à l’engagement d’un travailleur salarié en vue de diminuer les coûts, le recours à un travailleur indépendant a ses propres inconvénients. La prudence est nécessaire afin d’éviter une qualification de « fausse indépendance ».

Se présentant comme une alternative à l’engagement d’un travailleur permanent ouvrier ou employé, l’occupation d’un indépendant peu certes, présenter des avantages, mais présentent également des inconvénients.

Une alternative à un droit du travail (trop) strict…

Les règles de droit du travail relatives au temps de travail, au salaire minimum, aux vacances annuelles, aux suspensions de contrat, etc. ne s’appliquent pas en cas de recours à un travailleur indépendant.

Il en ressort une grande liberté dans la conclusion de la convention qui lie les parties.

… mais peu de possibilités de contrôler le travailleur indépendant

En contrepartie de cette grande liberté de relation, il n’y a pas de lien de subordination ni de lien d’autorité entre l’employeur et le travailleur indépendant.

L’employeur ne peut dès lors pas imposer un contrôle strict du travail de l’indépendant, de s

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.