Racisme : les ASBL ne sont pas immunisées

Si le milieu associatif semble inclusif, il n’est pas à l’abri des biais racistes, sexistes et autres. Plus que jamais, il est essentiel d’intégrer cette dimension dans la gestion de l’ASBL afin de déjouer les discriminations systémiques.

Le racisme est présent dans tous les pans de la société : des biens et services à l’éducation, en passant par l’emploi. Dans ce dernier domaine, les chiffres sont sans appel. En 2017, selon le monitoring socio-économique de l’Unia, le taux d’emploi des personnes d’origine belge était de 73% alors qu’il n’était que de 37,7% pour les personnes d’origine du Proche ou Moyen-Orient. Les ASBL ne sont pas exemptées : consciemment ou inconsciemment, les biais s’opèrent. Il est donc essentiel, d’identifier le racisme afin de pouvoir le prévenir et le combattre.

Lire aussi : Vers une ASBL inclusive : l’intégration des personnes handicapées

Racisme et discriminations 

Le cadre législatif 

Le racisme est encadré par la loi antiraciste du 30 juillet 1981 qui définit une discrimination comme tel : “toute forme de discrimination directe intentionnelle, de discrimination indirecte intentionn

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.