Maladie et chômage temporaire : l’ASBL doit-elle payer le salarié ?

Si un employé de l’ASBL est malade alors qu’il est au chômage temporaire, ce sera à la mutuelle de prendre en charge le paiement des jours de maladie.

L’ASBL a mis tout – ou une partie – de son personnel au chômage temporaire en raison de la crise du coronavirus. Pendant cette période, un des travailleurs tombe malade. Étant donné que l’employé qui est en incapacité de travail n’a pas droit aux allocations de chômage temporaire, sera-t-il à l’ASBL de payer ?

Avant tout, pour savoir si l’ASBL doit payer, il faut savoir quand le travailleur est tombé malade.

Le travailleur était malade avant le chômage temporaire

Si l’employé était déjà en arrêt maladie avant d’être mis au chômage temporaire pour coronavirus, l’ASBL ne devra payer le salaire garanti uniquement jusqu’au jour qui précède le début de la période de chômage (ce jour-là étant bien entendu inclus).

À lire aussi : Incapacité de travail : que doit faire l’ASBL ?

À partir du premier jour de chômage temporaire, ce sera à la mutuelle de prendre en charge le paiement d

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.