Contextes de crise et traumatismes : comment prendre soin de son équipe ?

Dans les contextes de crise, les ASBL sont souvent en première ligne. Face à la détresse et à la souffrance, quels peuvent être les impacts sur la santé mentale des équipes de terrain ? MonASBL.be a posé la question à Françoise Legros, psychologue de crise au sein du réseau Crisalyence.

La guerre en Ukraine, les attentats de Bruxelles, les inondations en Wallonie... dans tous les contextes de crise les équipes associatives interviennent en première ligne pour apporter un soutien aux victimes.

Confronté.es à la détresse et à certaines atrocités, les travailleurs et travailleuses de terrain peuvent être impacté.es psychologiquement. Psychologue de crise au sein du réseau Crisalyence, Françoise Legros revient sur les risques qui existent et la manière de les prévenir.

Epuisement professionnel, usure de compassion et traumatismes vicariants

MonASBL.be : Quels sont les risques d’un point de vue psychologique pour les personnes qui travaillent dans des contextes de crise ?

Françoise Legros : Quand on parle de travailleuses et travailleurs exposé.es à la souffrance humaine, on peut faire face à trois situations.

Il y a d’abord l’épuisement professionnel qui n’es

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.