Le secteur associatif est aussi touché par le sexisme

Dans le monde du travail, les femmes ont moins accès aux postes à responsabilités. Et le secteur de l’associatif, où elles représentent 70% des salariés, ne fait pas figure d’exception.

Si le secteur associatif tend à être plutôt féminin, au sein des organisations les femmes sont encore largement minoritaires dans les postes à responsabilités. Dans l'économie sociale où 70 % des salariés sont des femmes, celles-ci ne composent que 36 % des Conseils d’administration des ASBL francophones agréées.

Une double ségrégation

Le plafond de verre

Cette ségrégation verticale correspond à ce qu’on appelle le plafond de verre.

« La notion de « plafond de verre » renvoie au fait que les femmes peuvent progresser dans la hiérarchie de l’entreprise mais seulement jusqu’à un certain niveau. Résultat : elles sont en grande partie absentes du sommet de la hiérarchie. À noter que les femmes se heurtent au plafond de verre aussi bien dans le secteur privé que dans la fonction publique mais également dans bien d’autres domaines : syndicats, fédérations patronales, ONG, autorités

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.