Internet sur le lieu de travail : baliser son utilisation au sein de l’ASBL

Plusieurs études attirent régulièrement l’attention des employeurs sur le fait que leurs travailleurs passent en moyenne 2h par jour sur internet au cours de leurs prestations, dont la moitié, au moins à titre privé. L’avènement des smartphones et tablettes a amplifié le phénomène. Comment dès lors sensibiliser les travailleurs à l’utilisation d’internet « à bon escient » et diminuer les pertes de temps de travail ?

L’usage d’internet fait partie intégrante de la vie quotidienne. Il est autant professionnel que privé. Pour certaines fonctions, les deux usages s’entremêlent. Comment l’ASBL peut-elle, en tant qu’employeur, baliser son usage voire le limiter ? Le début d’année (académique ou calendrier) ainsi que les retours de vacances sont souvent synonymes de bonnes résolutions : le moment opportun pour sensibiliser les travailleurs…

Déterminer le type d’usage nécessaire

Internet ne recouvre pas uniquement les recherches ou les démarches en ligne, mais également les réseaux sociaux. Ainsi Facebook, Twitter, Pinterest, Instagram et autres sont également présents sur le lieu de travail. Mieux, ils font généralement partie intégrante de la communication numérique (interne et externe) de l'ASBL : coulisses de projet, activités, événements, actions de terrain, conférence, formation, atelier, drinks

Pour lire la suite,
abonnez-vous à MonASBL.be ou connectez-vous à votre compte.